PARABOLE DES TALENTS  MATHIEU 25 VERTS 14

UN homme part en voyage.Il appelle ses serviteurs et leur confie ses richesses.IL donne à chacun selon ce qu’il peut faire.IL donne à l’un 500 pièces d’or,à un autre 200, à un troisième 100,et il part.Let serviteur qui a reçu les 500 pièces d’or s’en va tout de suite faire du commence avec cet Argent et il gagne encore 500 pièces d’or.Celui qui a reçu les 200 pièces d’or fait la même chose et il gagne encore 200 pièces d’or. Mais celui qui a reçu les 100 pièces d’or s’en va faire un trou dans la terre et il cache l’argent de son maître.

Longtemps après,le maître de ces serviteurs revient.IL leur demande ce qu’ils ont fait avec son argent.Le serviteur qui a reçu les 500 pièces d’or s’approche et il présente encore 500 pièces d’or en disant;

Maître ,tu m’as confié 500 pièces d’or .Voici encore 500 pièces d’or que j’ai gagnées ;

Son maître ,lui dit ;C’EST bien .Tu es un serviteur bon et fidèle. Tu as été fidèle pour une petite chose,je vais donc te confier beaucoup de choses.

Viens et réjouis-toi avec moi.Le serviteur qui a reçu les 200 pièces d’or s’approche et il dit; Maître ,tu m’as confié 200 pièces d’or que j’ai gagnées,;

Son maître lui dit ; C’est bien .Tu es un serviteur bon et fidèle,Tu as été fidèle pour une petite chose, je vais donc te confier beaucoup de choses..Viens et réjouis-toi avec moi.,

Enfin ,celui qui a reçu les 100 pièces d’or s’approche et il dit ; Maître ,je le savais ; tu es un homme dur .Tu récoltes ce que tu n’as pas semé, tu ramasses ce que tu n’as pas planté.

J’ai eu peur et je suis allé cacher tes pièces d’or dans la terre .Les voici tu as ton Argent; Son maître lui répond ; Tu es un serviteur mauvais et paresseux !

Tu le savais;Je récolte ce que je n’ai pas semé,je ramasse ce que je n’ai pas planté.

Donc tu devais mettre mon argent à la banque.De cette façon,à mon retour,je pouvais reprendre l’argent avec les intérêts.

Enlevez-lui donc les 100 pièces d’or.Donnez-les à celui qui a 1000 pièces d’or.Oui celui qui a quelque chose,on lui donnera encore plus et il aura beaucoup plus.Mais celui qui n’a rien,on lui enlèvera même le peu de chose qu’il a  ! Et ce serviteur inutile,Jetez-le dehors dans la nuit.Là ,il pleurera et il grincera des dents.

 

Connaissons-nous les talents les uns des autres? Toi qui me lis maintenant, est-ce que tu connais ton talent pour pouvoir le développer ? Ce que tu as en toi qui est unique, qui te rend si différent de l’autre et qui fait que les deux ensemble vous soyez complémentaires ? Es-tu conscient du talent de ton frère et ta sœur qui sont à côté de toi ? Le Seigneur a mis en eux un potentiel. Il l’a mis en nous tous, pour que tous ensemble nous puissions travailler pour sa gloire.

Je donne toujours le même exemple. C’est comme le corps d’un homme. Dieu est la tête. Nous sommes les membres. Chaque membre a son rôle et il doit l’accomplir avec efficacité pour que le tout soit opératif. Chaque membre a son travail à faire et il est utile au tout entier. De cette manière aucun des membres ne peut dire être plus important que l’autre. Chaque élément est nécessaire. Tous ensembles, nous rendons le tout possible et puissant. 

Nous devons connaître notre potentiel. Qui nous sommes, notre talent. Le problème qui se pose aujourd’hui, dans la vie de famille, dans la vie professionnelle, dans la société, c’est que nous ignorons nos capacités internes. Et nous ignorons aussi le fait que nous ne sommes pas en concurrence avec nos frères et sœurs. Plus tu reconnais ton unicité, plus tu vois que tu dois travailler avec l’autre. Tu reconnais en toi ce quelque chose qui est d’exception, que l’autre ne peut pas faire.  L’autre devient alors ton complément et pas ton concurrent. 

Ne pas reconnaître son talent, c’est rester dans le doute. C’est avoir envie de faire quelque chose et rester dans cette expectative longtemps sans pouvoir se décider pour mettre en œuvre son projet. C’est accepter l’angoisse, aussi. Ne pas apprendre à tourner son regard vers l’intérieur c’est rester dans le regard des autres et attendre leur acquiescement.  Finalement tu vis pour les autres, ni pour Dieu, ni pour toi. 

Quand on a un projet, on le prépare. Ceci commence par l’introspection. Par se regarder soi-même et apprécier son potentiel et ses qualités. Il faut aussi voir ses limites. Savoir ce qui te bloque, l’angoisse, le stress, c’est la peur qui te limite. Il faut aller puiser ce que tu portes en toi. Si tu es dans ce doute, sache aujourd’hui il y a une solution pour tout. Il faut que tu restes informé et que tu approches à des professionnels et coaches pouvant te renseigner pour que tu ne perdes plus le temps. 

Pourquoi j’encourage toujours à aller voir des professionnels, des coaches, des hommes de Dieu ? Car il y en a plein et tous différents. Un ne parle pas comme l’autre. Un n’enseigne pas comme l’autre. Dans cette diversité, il est impossible que tu ne trouves pas ta réponse. Nous avons tous besoin de quelqu’un de plus sage et plus mûr que nous. Le guide peut faire beaucoup pour celui qui n’est qu’un débutant. 

Chacun doit faire son développement personnel pour pouvoir se connaître. Si tu apprends à te connaître, de là tu peux reconnaître la force des autres aussi, pour qu’ensemble, unis, vous puissiez construire quelque chose d’important. Ce que Dieu t’as remis, t’as confié comme projet à faire dans la famille, dans l’assemblé, le jour où tu le reconnaîtras, tu connaîtras la paix. Tu sauras quel membre tu es, le pied, le bras, tu seras enfin à ta place. C’est simple, si tu as besoin de faire quelque chose que tu ne peux pas, car tes compétences sont limitées, tu devras faire appel à quelqu’un qui possèdes des qualifications justement dans ce domaine où tu es limité.

Ne pas se connaître et faire des choses que nous ne pouvons pas faire nous rend angoissés. Connaître son potentiel et le mettre en valeur nous libère et nous donne la paix. Connaitre ses limites et faire appel à un autre plus préparé que nous, nous donne la tranquillité du travail accompli. 

Il faut prier Dieu pour qu’il révèle notre talent et qu’il le renouvelle en nous. A travers la prière il faut faire la paix avec ce que l’on ressent, cette envie de créer. C’est qu’avec la proclamation que l’on peut trouver l’autorité et la fierté d’entrer dans ce que nous avons envie d’entreprendre, avoir l’énergie et.

éviter l’angoisse. La prière peut aider à faire la paix en soi. Elle permet de s’investir avec confiance et motivation. Elle rendra possible la naissance d’une vision précise de la destination que l’on veut atteindre. 

J’ai parlé d’identité. Connaître son talent et son identité c’est reconnaître le Créateur. C’est de savoir qui tu es et comment Dieu t’as créé. C’est lui rendre grâce pour le souffle de la vie, pour ta protection aussi. Le monde est dans la précipitation et dans l’angoisse. C’est parce que nous n’entendons plus la voix de Dieu, pourtant Il nous parle tous les jours, en tout moment. C’est que nous n’écoutons plus.   

Quel talent que tu as reçu qui te feras dire : oh, quel Dieu merveilleux que nous avons! Gloire à Toi mon Seigneur ! De quoi je suis destiné à te servir ?  Comment je suis utile sur cette terre ? Quel sera mon destin ? 

Il y a plein de professions, pleins de domaines d’activité dans lesquels l’on peut s’investir. Chacun pratique son métier de manière distincte. La fonction reste la même, mais la façon dont toi et moi la faisons nous est propre. Je dois reconnaître mon talent pour l’appliquer à ce que je suis en train de créer. De cette façon je réalise une œuvre qui me représente. Je lui imprime ma spécificité.  

Les gens manquent de confiance en eux. Ils manquent de confiance en Dieu. Ils n’ont pas la foi en ce changement. Ils n’ont pas cette audace de changer. Aller sur un autre chemin demande du cran. C’est être hardi. 

Ce n’est que Dieu qui peut nous redonner cette témérité. Lui qui est notre Père bienveillant et qui a fait un projet de réussite sur toute la Création et sur chacun de ses enfants. Il nous parle de façon différente et donne à chacun sa place. Si à un de ses enfants Dieu a dit de marcher, à un autre Il lui dira de courir. Si un est encouragé à se taire, un autre sera mis en avant pour parler de toute sa voix. Ce qui est sûr c’est que Dieu nous a créés aussi pour qu’il soit adoré et loué. A Lui toute la gloire d’avoir su comment nous bénir de talent. A nous de savoir trouver la meilleure façon d’utiliser cet héritage inestimable qu’il nous a autorisé d’exploiter. 

 

Pin It on Pinterest

Share This